Soutien à Christian Garrette : Pétition NON A LA REPRESSION ! (CGT FAPT 74)

Publié le par FSC

Pétition NON A LA REPRESSION !


Notre camarade Christian GARRETTE, postier à Annecy CDIS, militant syndical CGT, élu CCP depuis 6 ans (Commission Consultative Paritaire) est la quatrième victime des nouvelles pratiques managériales d'une direction qui depuis début janvier 2011 agit avec autoritarisme, mépris des salariés et dénie des droits des agents et des libertés syndicales. Il semble qu'ils veuillent faire des exemples en réprimant les militants syndicaux afin de réduire au silence tous ceux qui oseraient exprimer des revendications opposées aux objectifs de l'entreprise (marchandiser notre service public postal où l'usager devient client et les profits dividendes pour les actionnaires), y compris l'exigence du seul respect des lois comme celles relatives aux heures supplémentaires (charges de travail explosives, des dizaines de milliers de tournées de facteurs ont déjà été supprimées et réparties sur celles restantes). 

Rappelons que la prise de parole au micro pour l'intervention syndicale est une pratique qui, en l’absence de texte la réglementant est entrée dans les usages depuis toujours. La dernière prise de parole de Christian le 22 mars (avec autorisation d'un chef d'équipe) a eu lieu alors qu'il était en JAS (Journée d'Absence Syndicale). 

C'est pourtant pour cette raison que La Poste veut le sanctionner et ce malgré la demande de Christian du déclenchement du protocole pour harcèlement moral depuis déjà le 17 février 2011. 

Au vu de l'article de loi relatif au licenciement énoncé dans la lettre de convocation à l'entretien préalable, nous avons craint le pire. Non sans mal, mais grâce à notre insistance Madame Rommelaere DRH à la DOTC a fini par nous confirmer que cette sanction serait écartée. 

Cependant, la procédure disciplinaire poursuit son cours laissant de côté celle sur le harcèlement moral. Christian GARRETTE risque jusqu'à trois mois de mise à pied (sans salaire). 


Nous, postiers et citoyens, refusons catégoriquement ce dictat, nous exigeons l'abandon de toutes sanctions à l'encontre de notre camarade et collègue Christian GARRETTE. 

Nous demandons à La Poste de changer de cap, de renoncer à ses méthodes de management inhumaines et inacceptables. 

Nous nous réservons la possibilité d'agir en utilisant tous les moyens à notre disposition pour faire échouer leur stratégie désastreuse pour nos vies personnelles et professionnelles et notre dignité.


Les signataires

 

Pour soutenir notre camarade Christian GARRETTE  signer la pétition que vous trouverez également sur le site cgt fapt 74 : 

http://www.cgt-fapt74.fr/2011/05/harcelement-syndical-au-cdis-d%E2%80%99annecy-signez-la-petition-non-a-la-repression/

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article