Syndicalisme d'accompagnement

Publié le par FSC

Le mercredi 22 janvier s'est donc tenu au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) un forum regroupant :

  • Carole COUVERT,Présidente CFE-CGC
  • Thierry LEPAON, Secrétaire Général CGT
  •  Laurent BERGER, Secrétaire Général CFDT
  • Pierre GATTAZ, Président MEDEF

pour débattre du "Nouveau visage du syndicalisme ...", forum présidé entre autre par Jean-Paul Delevoye l'actuel  président du CESE.

 

Qui est Jean-Paul Delevoye?

Quelques éléments de repérage :

De 1982 à 2002 et depuis 2004, il est maire UMP de Bapaume

Il est député du Pas de Calais de 1986 à 1988. Sénateur de 1992 à 2002, président du groupe des sénateurs-maires.

Soutenu par l'Élysée, il brigue endécembre 1999 la présidence du RPR, mais il est battu par Michèle Alliot-Marie

De 2004 à 2011, il est le médiateur de la République

En octobre 2013, il annonce son intention de ne pas se représenter à la mairie de Bapaume. Il apporte son soutien au candidat PS Jean-Jacques Cottel pour lui succéder, ce qui entraîne son départ de l'UMP.

Voilà donc en gros le parcours d'un homme de droite reconverti d'une certaine manière dans la social-démocratie et tout à fait à l'aise dans le social libéralisme hollandais.

C'est pourquoi on ne peut pas s'étonner de l'initiative du CESE et de son objectif d'intégration des syndicats  dans les institutions de la République et dans le consensus respectueux des marchés et des patrons.

Jean-Paul Delevoye ne s'en cache d'ailleurs pas qui indique le 17 janvier dernier sur sa page Facebook  :

"mercredi au CESE se déroule un colloque organisé par la revue rh&m sur "le nouveau visage du syndicalisme" en présence de T. Lepaon, Carole Couvert, Laurent Berger, Pierre Gattaz qui ont en commun d'avoir tous récemment pris la tête de leur organisation syndicale. ma conviction est qu'en cette période de profonde transformation de notre économie et de notre société, nous avons besoin d'acteurs syndicaux forts pour accompagner ce changement. quelles sont aujourd'hui vos attentes envers le dialogue social ?"

 

Participer à ce forum comme l'a fait Thierry Lepaon, c'est donc cautionner cette orientation et sa mise en oeuvre d'accompagnement des contre-réformes en langage clair.

Et  qu'en pensent les militants et les organisations de base de la CGT?

_________________________________

Notons par ailleurs qu'aucune information, ni dans la presse, ni dans les organisations syndicales elles-mêmes, aucune information n'a filtré sur la réunion, ni avant ni après!

il est vrai sans doute que les petits arrangements entre acolytes ne s'accommodent pas d'une trop grande publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article