Tunisie : solidarité UGTT

Publié le par FSC

Nous faisons notre l'expression de la solidarité à l'égard des travailleurs et des syndicalistes tunisiens en condamnant parallèlement les alliances nouées par les dirigeants occidentaux dont ceux de France avec les mouvements intégristes et avec les pays qui financent l'intégrisme (Qatar, Arabie saoudite) comme on l'a vu en Lybie et comme on peut le voir en Syrie

 

***************************************

La Cgt se déclare pleinement solidaire de l’UGTT

mercredi 5 décembre 2012

Le jour où les syndicalistes s’apprêtaient à commémorer le 60ème anniversaire de l’assassinat du fondateur de l’UGTT, Farhat Hached, et à l’occasion duquel une marche devait partir du siège de l’UGTT vers le mausolée où est enterré le leader syndical, des miliciens nahdhaouis ont attaqués les locaux de l’UGTT causant de graves dégâts matériels et de graves blessures aux syndicalistes présents, parmi lesquels des membres du Bureau exécutif national.

La contre-manifestation semble être une réplique du séisme politique provoqué par les événements de Siliana, où la population locale a affronté les forces de l’ordre dont la répression a fait plus de 300 blessés. Le mouvement de Siliana avait été lancé par un appel à la grève générale locale de l’UGTT qui réclamait des mesures économiques pour le développement des régions déshéritées de Tunisie.

Face aux attaques constantes dont l’UGTT est victime, la CGT se déclare pleinement solidaire de son partenaire historique et dénonce l’ensemble des actes malveillants commis à l’égard de l’UGTT. Elle condamne fermement leurs auteurs et enjoint le Gouvernement tunisien à faire respecter les libertés syndicales dans le pays.

Montreuil, le 5 décembre 2012

******************************************************

 

Tunisie : solidarité avec l’UGTT

Mardi 4 décembre, des milices liées au parti Ennadha, actuellement au
pouvoir, ont attaqué le siège national de l'UGTT (Union générale tunisienne
du travail), alors même que la centrale syndicale s’apprêtait à commémorer
le 60ème anniversaire de l’assassinat du fondateur de l’UGTT. Plusieurs
militants de la grande centrale syndicale tunisienne ont été grièvement
blessés, dont deux secrétaires généraux adjoints.

L'Union syndicale Solidaires apporte son entière Solidarité à l'UGTT et
à l’ensemble de ses militant-es. Avec l’UGTT, elle demande la dissolution
de ces milices agissant en toute impunité et exige du gouvernement tunisien
qu’il fasse respecter le droit de manifester et de grève et l’ensemble des
droits syndicaux.


www.solidaires.org

COMMUNIQUE
5 décembre 2012

 

 

Commenter cet article

chb 09/12/2012 15:08

Communiqué classique, nécessaire.
On se demande quelle mouche a piqué ces camarades CGT et Solidaires en intersyndicale sur le thème de l'international, qui le même jour ont appelé à soutenir les milices de "rebelles" et leurs
donneurs d'ordre colonialistes, en Syrie !