TVA sociale : lettre du syndicat CGT du Rouvray

Publié le par FSC

 

Au bureau Confédéral de la CGT

Au Bureau fédéral Santé Action-sociale CGT

Au bureau de l’UD 76

 

 

Chers camarades,

 

 

 

 

Notre syndicat a décidé de s’adresser à vous pour insister sur la nécessité d’une mobilisation pour le retrait du projet de loi sur la TVA anti-sociale.

 

Le texte doit être présenté au parlement courant février, et voté avant les élections.

Il y a donc urgence

 

La CGT a dénoncé ce projet, qui va imposer une austérité renforcée aux salariés aux retraités, et à l’ensemble de la population.

L’instauration de la TVAantisociale c’est d’abord une nouvelle cure d’austérité qui attaque le pouvoir d’achat des salariés et des retraités, alors que les salaires et les pensions sont déjà mis à mal.

Mais c’est aussi un pas décisif dans la liquidation de la sécurité sociale, et de l’indemnisation du chômage par les employeurs.

Le but, à terme, de la TVAantisociale est d’éxonérer définitivement les patrons du financement de l’ensemble de la protection sociale. Celui-ci retomberait dès lors sur le dos des salariés.

Les cotisations sociales, qui financent nos retraites, nos allocations familiales, nos soins, nos indemnités journalières, ou l’indemnisation du chômage sont une partie du salaire, le salaire socialisé. Les diminuer ou les supprimer, ce n’est pas « baisser les charges sur le travail » c’est diminuer les salaires. Le président de la république ne le cache pas quand il affirme que le but de la réforme est de « baisser le coût du travail », car le « coût du travail » c’est le salaire.

La totalité (ou presque) des organisations syndicales se sont déclarées opposées à cette mesure, comme la très grande majorité des salariés.

Nous pensons que le rôle de la CGT et de toutes ces organisations, n’est pas seulement de dénoncer cette nouvelle attaque contre le pouvoir d’achat et la sécurité sociale. C’ est surtout d’impulser une campagne et une mobilisation, la plus unitaire possible pour imposer le retrait du projet de loi.

Notre rôle d’organisation syndicale indépendante des partis est d’organiser la mobilisation des salariés quand ils subissent une attaque, quelles que soient les circonstances, et de ne pas s’en remettre à un éventuel changement électoral.

La CGT vient d’annoncer, pour le 29 février une journée d’action contre l’austérité.

Cette journée, doit, à notre avis mettre au centre de ses revendications le retrait du projet de TVA antisociale, et nous devons appeler les autres organisations à s’y joindre sur cette base.

Cette journée doit être, selon nous un point d’appui pour une mobilisation commençant maintenant et se construisant dans la durée jusqu'au retrait du projet. La victoire est possible, car au sein même de la majorité présidentielles beaucoup de députés hésitent à voter cette mesure, par crainte des conséquences.

 

Recevez chers camarades nos fraternelles salutations

 

Le syndicat CGT du Centre Hospitalier du Rouvray

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article