Une milice privée allemande "armée" pour décourager des ouvriers grévistes en Belgique

Publié le par FSC

 

 

 

 

milice2

L'entreprise Meister à Sprimont a engagé une milice privée allemande armée de matraques et, semble-t-il, de barres de fer, pour emporter, par camion, du matériel "de gré ou de force". La vingtaine de "casseurs", s'est retrouvée encerclée par les membres du personnel et les délégués syndicaux qui se sont postés devant l'usine, déterminés à empêcher ce convoi de 20 hommes de repartir avec du matériel.
Les miliciens ont fouillé et endommagé les casiers du personnel.

Les relations sont tendues depuis quelques jours chez Meister Benelux entre la direction et le personnel. Les travailleurs ont appris lundi dernier, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, que deux importantes commandes qui devaient être réalisées sur le site belge seraient traitées ailleurs. Mercredi, la direction avait été séquestrée par les travailleurs. Cette entreprise est spécialisée dans la fabrication d'équipements automobiles.

Les miliciens ont été évacués par la police dimanche vers 23 h.
  

Dernière minute :  Des ouvriers (4) ont été molestés et frappés par cette milice privée dont il est confirmé qu'elle venait d'Allemagne.   Journal Télévisé RTL 19 h.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article