USD CGT Santé et action sociale Jura : la CGT ne doit pas signer le protocole sur la précarité des fonctionnaires !

Publié le par FSC

Union Syndicale Départementale

De la Santé et de l’Action Sociale

Du Jura - 39 -

Syndicat du Personnel CGT   C.H.S du Jura BP 100 Dole-StYlie 39108

 

Tél O3 84 82 97 96    ou      Poste 1445      cgt.chs@wanadoo.fr

 

 

le bureau  syndical de l’USDS-AS s’est réuni le mercredi 16 mars. Nous en discutons depuis des semaines et ce jour  des derniéres propositions sur le protocole concernant la précarité chez les fonctionnaires que  Georges Tron secrétaire d’Etat à la fonction publique, a proposé à la signature des syndicats de Fonctionnaires.

Mandaté par nos syndicats de base et sur proposition du Syndicat du personnel du CHS de StYlie,

Nous déclarons :.Nous sommes totalement convaincu que : La CGT ne doit pas signer. 

 

A Nadine Prigent, secrétaire générale de la fédération Santé Action sociale,

A Jean Marc Canon, secrétaire général de l’UGFF.

A Bernard Thibaut ,secrétaire Générale de la Confédération

 

 A travers les déclarations  du Secrétaire d’Etat, Monsieur Tron, qui accompagne la publication du dit  Protocole :« Plus de 100 000 agents précaires passeront en CDI »

le gouvernement entend développer les CDI contre le statut,dans les trois Fonct. Publiques.

 Ces 100 000 ne seront-ils  pas dans un dispositif d’accès à la FP ?c’est la généralisation d’expériences locales.. En effet, cela ce pratique déjà  dans nombre de nos Etablissements du Jura  à  échelle plus ou moins grande suivant les Hôpitaux, ou nous avons toutes les peines à  mettre  en stagiairisation.,des agents en vue de leur titularisation.

 Nous revendiquons au contraire l’arrêt de telles pratiques, auxquelles nous sommes confrontées tous les jours (c’est encore plus vrais dans les EHPAD de la Fo.Pu. Territoriale !!)

Et puis lorsqu’il déclare :« Quant à l’accès à la titularisation des agents contractuels par voie de concours spécifiques prévu dans l’accord, 40 000 à 50 000 agents devraient pouvoir en bénéficier sur une période de quatre ans ».

Nous ne sommes pas dupe !, 40 000 sur 4 ans, c’est donc 10 000 par an dont peut-être à peine le tiers ou le quart  pour  la FPH.

Dans les mêmes proportions, cela ferait  4 mises en stage par an ,dans les grands hôpitaux et même pas un dans les hôpitaux locaux et Maisons de Retraites !!!!

Actuellement nous obtenons ,deux à trois fois ce chiffre,dans chacun des CHG,au CHS ,et CH et quelques’uns dans les plus petits établissements !

La Fonction publique va donc subir la suppression de un emploi sur quatre et en même temps,la mise en place d’un recrutement de 100 000 non titulaire en CDI ….n’es-ce pas ce qui préfigure ce qui risque d’arriver à tous les emplois de fonctionnaires ,si nous acceptons ce protocole ,en le signant ???

Le secrétaire d’Etat répond par avance à un journaliste … :

« Pas du tout. Il ne s’agit ni d’embaucher de nouveaux agents ni de mettre en place de nouveaux dispositifs d’entrée dans la fonction publique… »

-d’ailleurs ce protocole ne mettra nullement fin à l’utilisation de CDD a répétition !

-il le confirme devant les journalistes

 « Il ne s’agit nullement de mettre fin au recours à des contractuels en CDD ».

Nous l’affirmons donc ,il est important que la CGT ne signe pas ce protocole, qui nous mettrait en position difficile à la veille des élections professionnelles dans  ,notre CHS et  dans tous les établissements 

Recevez chers camarades ,l’expression de nos sincères salutations syndicalistes.

 

Le bureau syndical de l’USDS-AS 39  le 16 Mars.

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article