49è Congrès CGT : que les bouches s'ouvrent