RUBRIQUE « CULTURE » FSC // N° 3 – AOUT 2010

Avertissement : nous rappelons que citer le nom d’un éditeur, d’un producteur, d’une association ou d’une organisation politique, syndicale ou philosophique ne nous engage pas au-delà de l’information donnée pour vous guider dans votre éventuelle recherche d’un livre ou d’un film.

 

Bonjour à celles et ceux qui sont revenus de vacances. Nous espérons que vous en avez profité pour prendre des forces car la « météo sociale » semble confirmer sa prévision en annonçant ‘CHAUD+ORAGES’ à partir de septembre prochain.

On espère que, cet été, vous n’avez pas usé vos chaussures de randonnée ‘jusqu’à la corde’ car vous allez certainement en avoir besoin le mois prochain. Quelques grands rendez-vous populaires dans le genre ‘manifestation’ sont attendus. A ce sujet, nous, on aimerait bien que les parcours varient un peu parce que nous sommes des partageux et on trouve très injuste que ce soient toujours les mêmes quartiers qui profitent de nos chants, de nos banderoles et de nos revendications.

Et, il faut penser à nos braves ‘gardiens de la paix’, nos Schtroumpfs déguisés en Robocop !

Eux aussi ils ont certainement envie de changer de décor. 

 

Ceci étant dit, on va vous parler de quelques livres et autres sujets d’enrichissement intellectuel.

Pour commencer, nous avons fouillé dans nos bibliothèques et nous y avons retrouvé trois titres qui méritent bien d’être remis en lumière.

A lire ou à relire sans retenue, sans modération :

- L’horreur économique, signé Viviane Forrester, paru chez Fayarden 1996.

 

- Une étrange dictature, signé Viviane Forrester, paru chez Fayarden 2000.

 

- Après l’empire (essai sur la décomposition du système américain), signé Emmanuel Todd, paru chez Gallimard en 2002.

 

Si vous n’avez pas lu ces trois ouvrages, dont vous aurez remarqué qu’ils ont entre 8 et 14 ans d’âge, on ne peut que vous les conseiller car, aussi bien Viviane Forrester (journaliste économique, essayiste et romancière) qu’Emmanuel Todd (démographe, sociologue et politologue), sont à classer parmi celles et ceux qui peuvent dire « on vous avait pourtant prévenus ».

Non pas parce que Viviane Forrester serait une cartomancienne et Emmanuel Todd un devin ou un marabout.

Ni l’une ni l’autre ne sont astrologues pigistes dans la presse ‘pipole’ mais bien des observateurs sérieux du monde dans lequel nous vivons.

Lire ou relire aujourd’hui ces deux auteurs nous permet, simplement, de comprendre ce dont rêve et nous prépare, par exemple, le FMI, l’OTAN et les Commissaires européens dont il est bon de rappeler que ces derniers ne sont pas élus mais nommés. Ça donne une idée sur la conception de la démocratie vue par nos « chers » (très, très coûteux) européanistes.

 

Parlons maintenant d’un bulletin édité par une association qui nous tient à cœur.

Le bulletin (trimestriel) porte le beau nom de :

- La Commune 

L’association qui l’édite s’appelle Les Amis de la Commune de Paris-1871.

Chaque numéro de La Commune est une vraie « mine d’or » d’informations culturelles sur ce que fut ce trop court moment de l’Histoire de France qui, aujourd’hui encore, continue d’en surprendre plus d’un.

Pour recevoir le bulletin trimestriel de La Commune, c’est très simple :

Le site de l’association : www.commune1871.org

L’adresse : 46 Rue des cinq-diamants, 75013 PARIS

Et, il est bon de le préciser, Les Amis de la Commune de Paris-1871 est présente, par ses comités locaux, dans de nombreux départements mais, aussi, dans plusieurs pays à travers le monde.

Renseignez-vous en appelant le 01 45 81 60 54 ou en envoyant un mel sur : amis@commune1871.org

 

Pour clore ce N°3 de notre rubrique, et comme promis, nous vous recommandons chaudement de vous mettre en recherche des BD suivantes :

- Le cri du peuple, adapté et dessiné par Tardi, édité chez Casterman en 2002. l’album BD est adapté du roman éponyme de Jean Vautrin, édité chez Grasset en 1999.

Attention : la version BD de Tardi est en 2 tomes, le premier s’appelle « Les canons du 18 mars », le second « L’espoir assassiné ».

Le sujet : La Commune de Paris.

Notre commentaire sera court : le roman de Jean Vautrin et les adaptations en BD de Tardi sont deux « bijoux ».

A lire, à relire et, mieux encore, à faire lire.

Notre conseil : insistez pour que le roman et les deux albums BD soient présents dans les rayons de la bibliothèque de votre ville et de votre Comité d’Entreprise.

 

- La bande à Ed,  BD signée Jak pour le dessin et Geg pour les textes, éditée chez GRRR…ART, en 2007.

Il ne s’agit ni plus ni moins que du premier album édité en Europe dont le héros permanent est un enfant handicapé moteur.

En effet, jamais avant Jak et Geg, le sujet du handicap, de la différence, n’avait été traité avec autant d’humanité, de sens social et d’humour.

 Signe particulier : GRRR…ART est ce qu’on appelle un « petit » éditeur. Modeste par la taille financière, certes, mais doté d’un cœur « gros comme ça » et d’une volonté tout autant énorme. On en veut pour preuve que, hors des circuits commerciaux traditionnels bien « contrôlés » par quelques diffuseurs et distributeurs au profil de requin, l’album BD La bande à Ed a largement dépassé les 150 000 exemplaires vendus, en trois ans.

En 2008, les éditions GRRR…ART recevait le prestigieux Prix Handi-Livre.

Le site des éditions GRRR…ART : www.grrrart.free.fr  et son téléphone : 01 30 41 89 50

 

Sur ces « bonnes paroles » le groupe Spartacus vous souhaite un bon mois d’août ensoleillé et revitalisant.