Lorient : la CGT veut organiser une fête : assignée devant la justice!

Publié le par FSC

Lorient : la CGT veut organiser une fête : assignée devant la justice!
Lorient : la CGT veut organiser une fête : assignée devant la justice!

Vous avez dit dialogue social?

Où on voit bien que pour le patronat -sous des arguments qui puent le prétexte- ce qui gêne c'est que les travailleurs prennent l'initiative, dans et autour de leur entreprise alors que le patronat continue de considérer qu'il est le seul maître à bord et qu'il craint l'expression de la solidarité et de l'organisation ouvrière indépendante!

__________________________

Source : Ouest France

La CGT de la Fonderie de Bretagne prépare une grande manifestation pour fêter les 50 ans de la création de la SBFM, à Caudan, près de Lorient. La direction a saisi la justice.

 

Plusieurs dizaines de salariés de la Fonderie de Bretagne, ex-SBFM, à Caudan, sont arrivés en bus, ce mardi matin, dès 9 h, devant le tribunal de Lorient. Venus soutenir leur délégué syndical CGT, Maël Le Goff, poursuivi en justice par la direction.

Manifestation interdite


"On veut organiser une manifestation pour les 50 ans de l'entreprise, sur le parking de la fonderie, de 11 h à 23 h, le 9 juillet prochain", résume Eric Blanchier, élu au comité d'entreprise de la fonderie. Au programme : exposition de voitures anciennes, de photos, projection de films, concert avec le groupe "Silence radio", structures gonflables, stands de crêpes, grillades, buvette…

Problème, "la direction s'oppose à la tenue de cette manifestation", poursuit Eric Blanchier. Les arguments ? "On a envoyé deux courriers depuis novembre, précise Maël Le Goff. Un premier refus nous a été notifié pour des raisons d'état d'urgence. Un second pour des histoires de sécurité."

Ce que la CGT ne comprend pas. "Car on a souvent organisé des manifestations sur ce parking. On a même fait venir un cirque, mis en place un circuit de kartings", détaille Patrice Le Formal, ancien secrétaire du comité d'entreprise, en montrant des photos de ces manifestations.

5 000 € par personne et par heure



La direction a saisi la justice en référé, réclamant des astreintes et pénalités à l'encontre du syndicat si la manifestation se tient. "Elle demande 5 000 € par personne et par heure", n'en revient pas Maël Le Goff.

Ont été assignés : Maël Le Goff, représentant CGT de l'entreprise ; le syndicat CGT de la Fonderie de Bretagne ; et l'union départementale de la CGT.

Le communiqué de la direction de la Fonderie de BretagneSollicité ce mardi matin, avant l’audience en référé au tribunal de Lorient, l’avocat de la direction de la Fonderie de Bretagne n’avait pas souhaité apporter de commentaire. La direction a finalement transmis un communiqué en fin d’après-midi.

En voici le texte :


« La direction de Fonderie de Bretagne tient à indiquer qu’elle n’est pas hostile à la tenue de cet événement préparé par l’organisation syndicale CGT. La procédure engagée auprès du tribunal de Lorient n’a qu’un seul objectif : garantir la sécurité de l’ensemble des participants.

« La Direction a donc informé les organisateurs en décembre 2015 que le parking de l’entreprise ne répondait pas à ces critères de sécurité. Pourquoi ?

- le parking est situé dans la zone exposée en cas de sinistre. Les risques industriels sont identifiés dans le Plan d’Opération Interne, document partagé et validé avec les pompiers de l’agglomération.

- cet événement est ouvert au grand public, ce qui implique des mesures de sécurité appropriées.

« Afin de trouver une issue positive, la Direction a recherché et proposé un lieu adapté au bon déroulement de cet événement, le stade municipal de Caudan. La Direction en appelle donc au sens des responsabilités des organisateurs pour que cet événement ait lieu en toute sécurité dans le lieu proposé et adapté à l’accueil du grand public. »

Commenter cet article