Exigence d'une véritable information

Publié le par FSC

Exigence d'une véritable information

On le sait les grands médias dans notre pays sont aux mains des puissances financières, les organes publics se comportant le plus souvent comme des propagandistes du pouvoir en place sur les questions majeures.

Les salariés d'itélé font l'expérience malgré leur sincère désir sans doute de l'indépendance des rédactions que le droit de propriété sur les médias aussi prime sur toute autre considération et que "qui paie l'orchestre fait la musique!".

Mais la manipulation de l'information au profit de la doxa officielle n'est jamais plus flagrante qu'à l'occasion des conflits armés qui engagent les intérêts stratégiques des oligarchies et du monde occidental.

On le sait bien, en  cas de guerre la première victime c'est la vérité!

Pour s'en tenir au conflit Syrien on remarquera que les mêmes effets qui conduisent -comme dans tous les conflits modernes- à faire des victimes dans la population civile, dans le cas de Mossoul et de la coalition dirigée par les USA les responsables sont les jihadistes qui prennent des boucliers humains (l'information étant livrée timidement dans le flot d'autres argumentations et privée de toute image desdites victimes).

Tandis qu'à Alep c'est à des crimes de guerre qu'on a affaire qui relèveraient du tribunal international.

Alors oui les guerres sont une calamité pour les populations civiles et les peuples et exigeons en même temps qu'un traitement honnête de l'information la recherche de solutions politiques qui en finissent avec le droit d'ingérence généralisé des puissances occidentales!

 

__________________________

Source France info

franceinfo, publié le dimanche 30 octobre 2016 à

Il y a quatre jours encore, les jihadistes régnaient sur ce village à une dizaine de kilomètres de Mossoul (Irak). Assiégés par les peshmergas, les combattants de Daech ne se sont pas contentés de piéger les rues. Ils se sont servis de ces hommes et de leurs enfants pour couvrir leur fuite. Un homme du village a hissé un drapeau blanc sur le toit de sa maison comme tous ses voisins effrayés d'être pris entre deux feux. C'est le drame qu'affirme avoir vécu un homme.

8 000 familles kidnappées ces derniers jours

Il soutient que les jihadistes avaient délibérément disposé leur artillerie entre deux maisons.

Huit de ses proches ont péri dans une frappe aérienne de la coalition. (souligné par nous)

Dans les villages autour de Mossoul, l'étendard noir de Daech trône encore. 8 000 familles ont été kidnappées ces derniers jours. Les jihadistes entendent se servir de ces civils pour ralentir les forces irakiennes et kurdes. Beaucoup de civils fuient dans des camps de réfugiés pour ne pas connaître le même sort.

 

Commenter cet article