La SECU : un conquis jamais accepté par le patronat et l'oligarchie

Publié le par FSC

Ambroise Croizat déclarait à l’Assemblée nationale, en octobre 1950 :

« Jamais nous ne tolérerons que soit renié un seul des avantages de la Sécurité sociale. Nous défendrons à en mourir, et avec la dernière énergie, cette loi humaine et de progrès... »

 

 

Un cahier spécial de l'Institut d'Histoire sociale de la CGT

 


 

Commenter cet article