Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !

Publié le par FSC

TRIBUNE :

La camarade Jo HERNANDEZ nous communique :

Jean-Paul Delevoye, le sous-ministre de la casse des retraites, était l’invité de Martinez au grand débat sur les retraites à la fête de l’Humanité. Mais quelle mouche a piqué la CGT pour débattre avec un ennemi de la classe ouvrière et des retraités ? 

Quelques jours avant, Martinez avait rencontré le Premier ministre qui lui avait signifié, au sujet du projet de la casse de notre système de retraite, « circulez, il n’y a rien à négocier ». Malgré cela, au lieu de mettre la machine syndicale sur les rails de la lutte « tous ensemble en même temps » pour contrer ce projet néfaste pour les travailleurs qui sont à quelques années de la retraite et ceux qui vont entrer dans la vie active, on continue à feindre de dialoguer avec un gouvernement qui poursuit sa politique de destruction de notre protection sociale imposée par l’UE capitaliste. Bien sûr, notre critique s’adresse à la confédération de la CGT et pas aux milliers de militants de base qui chaque jour luttent dans leur entreprise pour améliorer le sort des travailleurs. 

En ce qui nous concerne, nous continuerons à appeler les militants de la CGT, mais aussi ceux des autres syndicats se réclamant de l’esprit de lutte à faire pression sur les dirigeants confédéraux pour l’organisation d’actions « tous ensemble en même temps » et en finir avec les grèves et manifestations saute-mouton. La seule issue à la casse des conquis de 1936, 1945 et 1968, c’est la construction, à partir de chaque lutte partielle, du blocage de l’économie capitaliste par une grève puissante et, comme en 1995, mettre des millions de travailleurs dans la rue pour chasser Macron et dénoncer les politiques destructives de l’UE. Car la classe ouvrière veut que les richesses produites reviennent à ceux qui les produisent à savoir, les travailleurs, si bien que la remontée de l’esprit de lutte est inséparable du combat d’idées pour le Frexit progressiste et pour la transformation révolutionnaire de notre pays.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

o449f3z9o9 03/12/2019 20:00

Ed in Elementary Education and was that girl sitting in the back of class thinking about what she would do differently if she was the teacher.