La solidarité et la lutte sont les armes des salariés !

Publié le par FSC

 

Syndicat CGT – Centre Hospitalier Spécialisé Le Vinatier

95 Boulevard Pinel 69500 Bron

Tél : 04-37-91-53-19

Fax : 04-37-91-53-75

E-mail : lutterensemble.cgtvinatier@laposte.net

CHS VINATIER Blog :cgt-vinatier.over-blog.com

 

La solidarité et la lutte sont les armes des salariés !

 

Elections : nous venons de marquer notre rejet de cinq ans de politique d’austérité. Avec les législatives qui auront lieu les 10 et 17 juin ce sera un deuxième rendez-vous électoral qui nous permettra d’affirmer encore plus nos attentes sociales.

Nous savons que les patrons, les spéculateurs, battus politiquement entendent néanmoins poursuivre leur politique anti sociale. Les gouvernements changent mais eux restent. Ils n’ont de cesse de vouloir s’accaparer une part grandissante des richesses de ce pays. Ils ne veulent pas investir à long terme dans la recherche et le développement, ni dans la formation professionnelle pour avoir des salariés qualifiés… ils se contentent de profits immédiats en réclamant et obtenant des réductions et des exonérations de cotisations (injustement appelées « charges ») salariales pour, soi-disant, créer de l’emploi et améliorer la compétitivité des entreprises. Seuls résultats tangibles : hausse des licenciements, du chômage et hausse continuelle des dividendes versés aux actionnaires.

Défendre leurs privilèges est leur but, face à cela les salariés ne doivent pas rester muets et attentistes.

 

Nous devons faire entendre et aboutir nos revendications, entre autres :

  • Revaloriser immédiatement de 300 € tous les salaires ce qui portera le SMIC à 1.700 € brut.

  • Rétablir la retraite à 60 ans et faire reconnaître les travaux pénibles.

  • Exiger que l’emploi soit une priorité, cela améliorera nos conditions de travail.

  • Se réapproprier la sécurité sociale qui doit être gérée par les salariés sur la base d’élections qui nous permettraient de donner un nouvel élan social (soins remboursés à 100% - y compris les prothèses dentaires et les lunettes avec un tarif réévalué, suppression des dépassements d’honoraires, prise en charge de la dépendance (comment on finance, comment on gère la perte d’autonomie pour que celle-ci ne soit pas à la charge des familles). Non à l’assurantiel, oui à l’intégration des mutuelles dans la sécurité sociale.

  •  /…

 

La lutte des salariés sera nécessaire pour faire aboutir ces revendications. Oui la lutte rend les salariés intelligents, c’est la meilleure façon de combattre l’extrême droite et le capitalisme et d’exiger une meilleure répartition des richesses qui, sans notre travail, n’existeraient pas.

 

Pour lutter, vous défendre collectivement, rejoignez la CGT !

 

 

En bref

 

Soins gratuits dans la fonction publique hospitalière : une reconquête ?

Le scandale de la non application des soins gratuits au prétexte d’économies. Les obstacles mis en place et qui s’opposent à l’application de l’article de la loi 86-33 portant statut de la fonction publique hospitalière. Les directions sont hors la loi…par ailleurs le bénéfice des soins gratuits ne peut conduire à les considérer comme avantage en nature.

Cette lutte pour la reconquête et l’application n’est-elle pas à mener ?

L’ordre infirmier

Signez la carte pétition intersyndicale pour dire non à l’ordre infirmier.

Bravo et félicitations aux 430.000 infirmières et infirmiers qui refusent l’ordre infirmier.

Pour preuve : 113.381 inscrits en mars 2012, mais seulement 93.936 cotisants.

Rappelons qu’il y a près de 530.000 professionnels actuellement en exercice.

Certains s’étaient inscrits mais refusent maintenant de payer leur cotisation.

Ensemble réaffirmons haut et fort que nous refusons de payer pour travailler !

Passez au local prendre la carte pétition ou demandez-la à un(e) syndiqué(e) CGT.

 

Les conflits entre collègues, Attention ! C’est souventd’abord du au stress lié à de mauvaises conditions de travail, elles-mêmes liées à des manques d’effectifs…C’est aussi lié à la volonté de faire éclater les solidarités entre nous. Ne tombons pas dans le piège…la réflexion collective permet souvent de trouver des solutions.

 

Odontologie : nous attendons toujours la réponse du directeur à notre intervention écrite qui dénonçait certaines pratiques dans ce service.

 

UHSA : la direction bloque toujours la 2ème partie de l’expertise qui avait été votée par le CHS-CT. Pour quelles raisons ? Craint-elle la vérité ?

 

Dans nos hôpitaux de plus en plus de personnels sont très mal, l’encadrement n’échappe pas à la règle. Cela ne peut plus durer …ensemble choisissons comment nous voulons travailler.

Simple rappel : l’employeur est garant de la santé de ses salariés...C’est vrai dans tous les services, ateliers, bureaux…

 

Conditions de travail de nuit et de jour, à la MAS : elles se dégradent de plus en plus ; il faut du matériel adapté et des personnels en nombre suffisant. Les lits actuels sont trop bas ce qui pose des problèmes pour les changes. Il n’y a pas assez de personnels pour prendre en charge les patients correctement. Un service minimum de nuit de deux personnes c’est insuffisant pour 40 patients. La direction attend-elle l’action de l’équipe pour agir ?

 

Services Techniques et Jardin Floral

Toujours pas de PV de la part de M.Chambry suite à la réunion du 24 avril.

Il avait pourtant été promis ce PV et nous l’attendons de pied ferme

 

UMA & BSI

La direction veut mettre les 12h au BSI et à l’UMA : Dans le cadre du rapprochement des deux services il est prévu de faire passer les équipes en 12h …Notre réflexion :

Les 12h ça met en l’air la vie sociale.

Les 12h c’est pervers, celles et ceux qui n’en veulent pas sont obligés de partir ; l’exemple de l’UHSA est flagrant : des départs en masse qui démontrent que les 12h ne règlent rien (voir expertise UHSA plus haut).

La mise en place des 12h c’est : application des consignes purement et simplement et donc moins de réflexion collective.

Rappelons que les 12h sont dérogatoires, les personnels doivent éviter le piège qui est tendu.

Les 12h existent simplement parce que les conditions de travail en 8h sont de plus en plus dures, que venir au travail moins souvent peut sembler une solution. Pourtant le prix à payer est important pour la santé et la vie de famille.

 

Oui la lutte c’est la meilleure solution !

C’est cette solution que nous vous proposons…

pour améliorer le quotidien !

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article