Hopitaux de Paris, en dépit de la trahison de la CFDT la lutte continue !

Publié le par FSC

La réction de nos camarades de Cochin :

 
 

Hirsch jubile : il veut dépouiller les agents avec la complicité de la CFDT !

mardi 27 octobre 2015
par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Hirsch vient de clamer partout qu’il a enterré avec la CFDT l’accord sur les RTT de 2002.

- Ils entérinent une organisation de travail en 7H30 qui nous fait perdre 3 jours de RTT (la CFDT parle de « volontariat », or on sait ce que cela signifie à l’APHP : quand on est simple agent, c’est toujours la volonté de la hiérarchie qui s’impose !


- Les horaires en 7H50 l’après-midi disparaissent. Cela fait perdre encore plus de RTT !


- Les unités qui ne fonctionnent pas en 24H/24 (administratifs, ouvriers, consultations, hôpitaux de jour, ambulatoire, pharmacie, labos…) devront travailler en 8H45, en 9H ou en 10H, selon le bon vouloir de la hiérarchie.


- Le principe de la grande équipe sera généralisé sur toute l’APHP au plus tard le 1er septembre 2016. Cela signifie qu’il n’y a plus de possibilité, à cause de ce nouvel accord, d’un service qui soit uniquement du matin par exemple.


- Hirsch et la CFDT veulent nous faire croire que les dépassement horaires seront mieux contrôlés et pris en compte. Or, par expérience, ce n’a jamais été le cas, malgré les engagements répétés de la direction !


- Nous perdons les FP.( soit 2 jours)

-Nous perdons les jours "fêtes des mères, les jours médailles" ( soit 3 jours )

Ce qui fait au bout du compte non seulement 3 RTT mais en plus 3 jours que l’on nous prends

on comprend mieux, au vu de la razzia de Hirsch sur nos RTT, nos RS et nos FP, pourquoi il tient à « saluer le sens des responsabilités de ceux qui ont participé aux négociations » : il n’y avait que la CFDT, minoritaire, qui a cédé sur tous les points aux dépens des agents !

 

Ce projet établi par Hirsch et la CFDT - qui a toujours trahi les travailleurs ! - doit passer dans les instances centrales et locales.
Inutile de dire que la CGT Cochin s’y opposera farouchement !

____________________

Et celle de l'Hôpital Européen Georges Pompidou

Publié par Michel El Diablo

une lettre du syndicat CGT au personnel : PLUS QUE JAMAIS DÉTERMINÉS À GAGNER !

 

AP-HP ( Hôpital Européen Georges Pompidou) - une lettre du syndicat CGT au personnel : PLUS QUE JAMAIS DÉTERMINÉS À GAGNER !

Cher collègue,

Obéissant aux injonctions de sa direction nationale, la CFDT AP-HP vient de signer avec Martin HIRSCH un accord sur votre temps de travail, après d’âpres discussions. En vue de quelles contreparties : déroulement de carrière, avancement modulé, passage en classe supérieure… ?

Cet accord, qui s’attaque à votre temps libre, est conforme aux objectifs fixés par le gouvernement : amputer 3 milliards d’euros sur l’Hôpital, pendant que le patronat se gorge d’argent public avec le CICE (« Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi : 25 milliards d’euros pour créer plus de travailleurs précaires). Le puissant mouvement revendicatif du personnel de l’AP-HP engagé depuis les mois de mai et juin a considérablement limité la portée du plan HIRSCH dans sa dernière mouture. Il n’en reste pas moins une attaque violente contre nos acquis sociaux, et ce qui subsiste de notre statut particulier à l’AP-HP. Sans réaction de notre part à tous, il s’appliquerait au 1er Janvier 2016, ce qui souligne l’urgence à organiser la riposte, de manière aussi massive que nous avons su le faire en mai et juin dernier.

Les agents devront se souvenir longtemps de l’attitude de la CFDT qui tourne le dos à tous ses engagements devant eux pour collaborer à la destruction du socle d’acquis sociaux au nom des contraintes économiques. Cette même organisation n’hésite jamais à se mettre du côté du patronat contre ses propres militants quand ils restent fidèles à leurs valeurs syndicales. Ainsi en 2014 la CFDT Santé n’a-t-elle pas hésité à exclure une section syndicale entière à l’Hôpital Paul Guiraud de Villejuif en pleine lutte du personnel contre la suppression de jours de repos (plan similaire au plan HIRSCH).

Nous refusons de considérer que la partie est finie. Le rapport de force existe encore à l’AP-HP pour mettre en échec le plan HIRSCH ! Nous pouvons, nous devons ressortir aussi massivement que nous avons su le faire en mai et juin. Se résigner à subir cet accord ne nous mettrait pas à l’abri de prochaines remises en cause dans les mois et les années à venir. Au contraire ! Le pouvoir prépare déjà de nouvelles saignées, auquel cet accord scélérat ouvre la voie. Le chantage à l’emploi, que nous dénonçons depuis le début « faire travailler plus pour supprimer moins de postes » amène à sans cesse plus de sacrifices, sans cesse plus de droits supprimés et d’emplois supprimés. Les exemples sont légion, dans le public comme dans le privé : AIR FRANCE, Bosch, Continental, Goodyear… Combien d’usines fermées, combien d’emplois supprimés, combien de vies brisées aujourd’hui ?

Tous ensemble, nous avons dit : pas un jour de repos en moins !

Aujourd’hui, le plan prévoit :

- Suppression du forfait protocole : moins deux jours de repos pour tout le monde

- Suppression de la journée « Fête des mères » : moins un jour pour 60% du personnel

- Suppression des horaires en 7h50 : moins 4 jours pour 12 000 agents. Imposition de la Grande Equipe.

- Soit disant maintien de l’organisation en 7h36 mais mise en place des 7h30 « au volontariat » : pressions sur chaque agent pour le passage en 7h30 et la perte de 3 repos supplémentaires

- Eclatement des références horaires : horaires mixtes 7h30 / 12h, horaires en 8h45, 9h, 10h : « à la carte », c’est-à-dire correspondant aux pics d’activité

Pour le reste, toujours le même baratin, toujours les mêmes mensonges : « renforcement des équipes de suppléance » (moins 10 postes sur l’HEGP en 2015 !), « le choix de l’équité », « retour aux textes réglementaires », etc…

L’heure est grave. Ne courbons pas l’échine. Il serait dramatique de céder à la résignation. L’application de ce plan amènerait forcément d’autres reculs.

Restons fidèles à nos revendications : pas un jour de repos en moins, pas un sacrifice en plus ! C’est toujours le mot d’ordre des 6 organisations unies (CGT, SUD, FO, UNSA, CFTC, CFE-CGC), représentant 85% du personnel.

Malgré les apparences, HIRSCH est encore très affaibli par la puissance et la détermination du mouvement de mai et juin. Nous avons fait vaciller le pouvoir, encore dernièrement le 17 Septembre.

Le rapport de force existe à l’AP-HP pour mettre en échec le plan HIRSCH. Aujourd’hui, il revient de notre responsabilité collective de reproduire les manifestations massives, de tout faire pour empêcher l’application de l’accord scélérat au 1er Janvier 2016. Discutons-en dans les services pour engager la lutte ! Nous vous appellerons dans les jours qui viennent à de nouvelles mobilisations.

CGT HEGP

Syndicat CGT du Personnel de l'Hôpital Européen Georges Pompidou

01 56 09 31 83

syndicat.cgt@egp.aphp.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article