Le journal du 18 janvier du nouveau journal télé Le Média : le projet politique de la Silicon Valley

Publié le par FSC

Le nouveau moyen d'information mis en place depuis le 15 janvier dernier : Le MEDIA ne peut qu'être accueilli de manière positive par le mouvement social et syndical et d'abord parce qu'il part du constat et de la dénonciation du fait que les grands moyens d'information en France appartiennent à 10 milliardaires et qu'en conséquence ils pèsent considérablement sur l'opinion.

Dans le sens de leurs intérêts de classe!

Ce nouveau média entend combattre cette main-mise et le soutien sans nuances que les médias dominants accordent à leur candidat : Emmanuel Macron!

Diffusés à 20 heures du lundi au vendredi et visible en replay sur Youtube les premiers journaux marquent déjà leur différence par rapport au traitement de l'information et d'abord par le choix d'une hiérarchie de l'information très différente de celle des médias dominants y compris de ceux du service public.

Par exemple en donnant le 16 janvier à la une la parole aux femmes de ménage de l'hôtel Holliday Inn de Clichy en grève depuis 3 mois, en procédant à l'interview en direct de Jean-Pierre Mercier de PSA-CGT le 17 janvier sur les licenciements low-cost rendus possibles par les ordonnances Macron ...

Et effectivement ça change de l'enfumage coutumier et du traitement dramatisé des faits divers!

Et l'on peut à partir de là comprendre la hargne du journalisme bien-pensant et l'agressivité d'une Christine Angot hier au soir dans "On n'est pas couché" face à Sophia Chirikou et Gérard Miller : tous ces gens se sentent remis en cause dans leurs pratiques médiatiques et acceptent avec beaucoup de difficulté l'émergence fut-elle tâtonnante d'autres pratiques et d'autres traitements de l'information.

Le mouvement syndical ne saurait se désintéresser de la bataille en cours confronté à un matraquage médiatique quotidien visant à justifier les contre-réformes macroniennes, à discréditer les syndicats et la CGT en particulier, la résistance à cette politique, les services publics ...

Le mieux étant de se rendre compte par soi-même les émissions étant donc accessibles en replay.

Pour notre part nous retiendrons en particulier le journal du 18 janvier où Aude Lancelin ( à partir de la vingtième minute) dénonce faits à l'appui l'entreprise d'influence et de manipulation des multinationales américaines du numérique (les Goggle, facebook et autres ...) en alliance avec l'état américain.

La chasse aux fake news autrement dit aux mensonges et aux rumeurs attribués unilatéralement aux autres ( la Russie et RT notamment au plan international) servant de couverture à la mise en place de dispositifs techniques (algorithmes chez Google), juridiques et légaux préventifs chez Macron et visant de fait à brider la liberté d'expression et les opinions ne cadrant pas avec les intérêts de l'oligarchie.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article