Hôpital : Manif pour les grévistes de la faim du Rouvray à Rouen : « Buzyn attend qu’ils crèvent ! »

Publié le par FSC

SOURCE : Le site ACTU.fr

 

Plus de 500 personnes échaudées par l'hospitalisation de deux grévistes de la faim de l'hôpital du Rouvray ont marché dans Rouen (Seine-Maritime) en soutien au mouvement.

Récit.

La religion n’y est pour rien, quand 500 personnes scandent que « le paradis est fiscal » et que « l’enfer est à l’hôpital ». Lundi 4 juin 2018, une manifestation a sillonné Rouen (Seine-Maritime) en soutien aux salariés de l’hôpital du Rouvray qui sont en grève de la faim depuis quatorze jours. Raison de plus pour manifester : deux d’entre eux ont été hospitalisés lundi et une troisième a dû arrêter le mouvement, après le décès d’un proche.

Une « preuve d’amour » envers les grévistes de la faim

« Jean-Yves, Anne, Marc-Aurélien, Thomas, Bruno, Marc-Antoine, Manos… et René ! » À plusieurs reprises, dans le cortège parti à 18h de l’hôtel de ville, des temps de pause ont été respectés pour saluer ceux qui ont arrêté, qui continuent ou qui commencent la grève de la faim. Aucun n’était présent dans les rangs, trop fatigués par le bras de fer enclenché par la grève reconductible le 22 mars puis par la grève de la faim mardi 22 mai. 

Plus qu’une démonstration de force, le cortège qui s’est élancé tenait « de la preuve d’amour, pour eux et pour un métier méprisé », a cristallisé Isabelle, en queue de manifestation. La mobilisation de lundi soir était surtout « très importante pour le moral », ont souligné plusieurs soignants présents. Autre bienfait pour les manifestants, la présence de cheminots dans la troupe, « la reconnaissance de notre courage ».

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article