Trappes : les salariés CGT d’Enedis font le siège du commissariat

Publié le par FSC

SOURCE : Le Parisien
 

 

 

Cinq de leurs collègues, qui avaient envahi une réunion disciplinaire, y étaient convoqués après une plainte de leur direction.

Plusieurs dizaines de militants et de sympathisants de la CGT Energie se sont rassemblées, mardi 2 avril, devant le commissariat de Trappes, où cinq d’entre eux étaient convoqués, à la suite d’une plainte déposée par la direction d’Enedis Ouest Ile-de-France à leur encontre. Celle-ci fait suite à l’envahissement, en janvier dernier, d’une réunion de commission de discipline qui se tenait au siège de l’entreprise, à Montigny-le-Bretonneux. Une autre manifestation de soutien s’est déjà déroulée, le 27 février, devant ce même siège et avait réuni 150 personnes.

L’origine de cette agitation remonte à août 2018. Ce jour-là, trois salariés de Carrières-sous-Poissy s’emparent d’un touret usagé (une bobine de câble). La direction réagit en licenciant deux d’entre eux, le troisième subissant une mise à pied d’un mois. Ces sanctions, jugées disproportionnées par la CGT, ont entraîné immédiatement une mobilisation vigoureuse du syndicat alors que les salariés incriminés pensaient transformer ledit touret en « table ». Selon un représentant de la CGT, présent mardi à Trappes, cette affaire est totalement « injuste ». « On nous parle d’un soi-disant vol de touret alors que celui-ci était cassé, à l’abandon et qu’il est maintenant parti à la poubelle », insiste-t-il.


« Les camarades sont poursuivis pour injures non publiques, menaces et manifestation non déclarée. Il faut en finir avec la criminalisation de l’action syndicale. Nous ne sommes pas des voyous », a déclaré au micro un porte-parole de la CGT.

Du côté d’Enedis, on précise que ce sont « des salariés » qui ont porté plainte en leur nom propre suite à l’envahissement d’une « réunion de commission du personnel », et non la direction de l’entreprise qui, par ailleurs, se refuse à tout commentaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article