CHINE : un ouvrage collectif sans oeillères !

Publié le par FSC

REPRI du site Initiative communiste :

 

Ce sont les éditions DELGA d'Aymeric MONVILLE qui se sont attelé à la tâche.

Face à la déferlante de propagande anti-chinoise frisant le racisme comme en atteste les récentes émissions de la chaîne Arte petit condensé de malveillance outrancière.

 

 

La Chine sans œillères

Journaliste, écrivain, professeur d’université, médecin, essayiste, économiste, énarque, chercheur en philosophie, membre du CNRS, ancien ambassadeur, collaborateur de l’ONU, ex-responsable du département international de la CGT, ancien référent littéraire d’ATTAC, directeur adjoint d’un Institut de recherche sur le développement mondial, attaché à un ministère des Affaires étrangères, animateur d’une émission de radio, animateur d’une chaîne de télévision, ils sont dix-sept intellectuels, qui nous parlent ici de la Chine depuis l’Europe, l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Asie.

Ce livre vise un public que nos médias maintiennent dans une grave ignorance de la Chine.

Ce que beaucoup de Français croient, c’est que le « régime » communiste chinois, dont LA langue est le mandarin, fait travailler les enfants, opprime les minorités, éradique les cultures, persécute les croyants. Sur fond d’un racisme implicite s’est construite une image négative de ce pays et d’un peuple qui font peur (« le péril jaune »), alors même que la politique étrangère de la Chine, telle que la définit le président Xi Jinping, n’est pas basée sur une volonté de domination du monde (contrairement à celle affichée par les États-Unis d’Amérique), mais sur la notion de « communauté de destins ». Il ne s’agit pas ici de faire un éloge béat de la Chine, de suggérer que la France ferait bien de s’inspirer de son système politique, économique, médiatique, policier, militaire, judiciaire, syndical. Nous avons notre propre système, perfectible. La Chine a le sien, sur lequel nous avons peu de prises, dirigé par un parti communiste désormais centenaire (né le 23 juillet 1921) et fort de 90 millions d’adhérents.

Il ne s’agit donc pas de se positionner en « pro-chinois », mais en « pro-vérité » en invalidant des mensonges, en apportant des informations sur ce qui se passe en Chine et qui explique son dynamisme. Avec : Tony Andréani, Badia Benjelloun, Ahmed Bensaada, Jean-Claude Delaunay, Yifan Ding, Bruno Drweski, Albert Ettinger, Bruno Guigue, Rémi Herrera et Long Zhiming, Jiaqi Hou, Tamara Kunanayakam, Romain Migus, Jean-Pierre Page, Eduardo Regalado, Maxime Vivas, Ruolin Zheng.

 

 

ET ...

 

 

 

 

Aymeric Monville a été reçu mardi 20 par Son Excellence M. Lu Shaye, ambassadeur de la République populaire de Chine à Paris, pour lui présenter le livre collectif, écrit par 17 auteurs, sous la direction de Maxime Vivas et Jean-Pierre Page, intitulé “La Chine sans œillères” (Editions Delga, Paris, 2021).

La discussion, très chaleureuse et fraternelle, a roulé sur les nombreux points communs entre la France et la Chine :

 


– la nécessité de défendre la souveraineté de deux nations au passé immémoriel


– l’attachement à la paix contre les menaces et les pièges de l’impérialisme


– l’attachement à la laïcité, la Chine étant depuis les grandes Lumières françaises, une source d’inspiration constante en la mat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article