La vaccination, les manifestations contre le pass sanitaire, et la gauche

Publié le par FSC

Un article qui met l'accent sur la nécessité de la vaccination et attire l'attention sur le fait que les manifestations du samedi sont d'abord en phase avec le positionnement d'exrême droite (sur le thème dominant de la "liberté") et lui profite par delà les tentatives des militants de gauche d'y associer les thèmes sociaux contre les réformes macroniennes.

 

________________________________

 

 

Le bilan de la gestion de la crise par Emmanuel Macron est catastrophique. Au moins 112 000 personnes sont morts du Covid en France, et il y a encore aujourd'hui un millier de malades du Covid en soins intensifs. Les intérêts du profit ont toujours été sa priorité. Nous avons vu des confinements timides, décidés trop tard et levés trop tôt, assortis d’une aide financière beaucoup trop faible pour que les travailleurs puissent respecter les règles, et un investissement beaucoup trop faible dans les programmes de vaccination, qui ont commencé tard et ont progressé lentement. La plupart de ces décès auraient pu être évités, et ce fait, ajouté au démantèlement néolibéral des services de santé depuis de nombreuses années, nous donne de nombreuses raisons d'être en colère contre Macron et contre le capitalisme. Mais les organisations de gauche ont aussi une responsabilité, et fon actuellement des concessions dangereuses au scepticisme vaccinal, ce qui aidera l'extrême droite à se construire.

 

Dans de nombreux pays, les manifestations contre les lockdowns ou contre les vaccins ont été des entreprises clairement  marqués à l'extrême-droite, mais en France, une dispute vigoureuse divise les militants de gauche. Les trois derniers samedis de juillet ont vu des marches dans plus de 185 villes contre le "pass sanitaire" annoncé par Macron. Ce laissez-passer prouve que vous avez été vacciné, que vous avez été testé très récemment ou que vous vous êtes rétabli du Covid, et il sera obligatoire à partir de la mi-août pour monter dans les TGV, ou entrer dans les cinémas, les restaurants, les stades, les concerts, etc. Dans de nombreuses manifestations, les slogans appelant à la démission de Macron étaient bien visibles.

 

On a compté jusqu'à 250 000 manifestants le 24 juillet, et au moins autant la semaine suivante. Il n'y avait quasiment pas de banderoles syndicales, et les personnes présentes venaient de tous les horizons politiques, la plupart pensant sans doute qu'il ne s'agissait pas d’une question de droite ou de gauche. Les organisations politiques ne sont généralement pas visibles, la plupart des pancartes sont faites maison, et les chants consensuels de "liberté" constituent les slogans les plus courants. Lorsque l'on voit des activistes, ils sont généralement de l'extrême droite ou de la gauche radicale. À Paris, il y a eu des marches séparées les 24 et 31 juillet, l'une menée par le fasciste Florian Philippot, derrière une banderole "vaccinés et non-vaccinés unis !", l'autre organisée par des militants gilets jaunes .

Mais dans la plupart des villes, il n'y avait qu'une seule marche, qui pouvait inclure des fascistes ou non. À Orléans et à Bordeaux, des royalistes d'extrême droite ont ouvertement rejoint la manifestation. À Poitiers, le 31, il y avait à la fois un drapeau antifasciste et un drapeau royaliste d'extrême droite, ainsi que des vendeurs de journaux du NPA. Pourtant, sur la banderole principale à Toulouse, le slogan dénonçait à la fois le pass sanitaire et les attaques contre les pensions de retraite.

 

Des pancartes contre les vaccins étaient assez courantes ("Nous ne voulons pas être des cobayes", "Contre la dictature sanitaire", "Touche pas à mon ADN !" ou "Mon corps, mon choix"). Mais il y avait aussi des pancartes accusant Macron d'être un nazi, des slogans tels que "No Pass, no pasaran" et même quelques étoiles jaunes avec le mot "non vacciné" écrit dessus, une tentative dégoûtante de comparer le sort des personnes non vaccinées aujourd'hui avec celui des Juifs français pendant la Shoah. Ces symboles ont été dénoncés par toutes les organisations de gauche, mais un sondage a montré que plus de la moitié des personnes exprimant un fort soutien à ces manifestations n'en étaient "pas choquées".

 

 

Macron a annoncé ses mesures le 12 juillet, lors d'un long discours dans lequel il a également lancé sa candidature pour être réélu en 2022. La nouvelle loi fait également de la vaccination une condition d'embauche pour les personnels de santé et des EHPAD. L'objectif de Macron est de faciliter l'ouverture de l'économie du profit aussi vite qu'il le peut, sans doute trop vite.

 

Après les difficultés causées par la pandémie, beaucoup de gens de gauche attendaient une explosion de colère de masse, mais celle-ci est arrivée sous une forme inattendue, et a entraîné beaucoup de confusion. Faut-il s'opposer au principe du pass sanitaire? Et faut-il participer aux manifestations même si le ton principal du rassemblement est anti-vaccin, et que l'extrême droite le soutient ? Et qu'en est-il de la vaccination obligatoire des personnels de santé et des personnels des maisons de retraite ?

 

Nombreux sont ceux qui, à gauche, dénoncent le pass sanitaire comme un dangereux pas de plus vers l'autoritarisme. Les 17 députés de la France Insoumise ont affirmé le 24 juillet que le pass sanitaire était "absurde, injuste et autoritaire" et constituait une étape sur la voie d'une société de "contrôle généralisé". Pour la FI, cette mesure extrême devait masquer la gestion incompétente de la crise par le gouvernement de Macron et le sous-financement criminel du service de santé pendant des décennies de néolibéralisme. La vaccination obligatoire d'une partie de la population active était considérée comme une mesure "violente" portant atteinte à la liberté. Les parlementaires de la FI ont contesté la nouvelle loi devant le conseil constitutionnel, et le verdict est attendu début août.

 

Certains groupes locaux de la FI se sont joints aux récentes manifestations, d'autres non. Mélenchon n'a pas directement appelé ses partisans à participer, mais a déclaré que les manifestations "devraient être entendues". Il a également demandé aux partisans qui manifestent de prendre leurs distances avec les slogans "excessifs" que l'on voit parfois. "Non, le vaccin librement consenti n'est pas un apartheid, et sa diffusion n’est pas la Shoa", a-t-il déclaré.

 

Une alliance plus large de personnalités de la gauche radicale, organisée par ATTAC le 28 juillet, et comprenant les dirigeants nationaux de la plupart des fédérations syndicales et des partis de gauche, a mis en place une pétition déclarant que, si “Une vaccination large et massive est nécessaire pour combattre cette pandémie” le pass sanitaire et les mesures de vaccination obligatoire sont antidémocratiques et nuisibles. La pétition dénonce également les attaques néolibérales contre les retraités et les chômeurs, et demande la levée des brevets sur les vaccins.

 

Des arguments similaires ont été avancés par le Nouveau Parti Anticapitaliste, défendant l'idée d'une vaccination de masse mais s'opposant au pass sanitaire et à toute sanction contre les personnels de santé ou des EHPAD non vaccinés. Le tract du NPA du 28 juillet appelait, peut-être un peu timidement à défendre ces idées, “y compris en nous joignant, partout où il est possible de porter une telle politique, aux initiatives de mobilisation”..

 

Lutte ouvrière semble aller encore plus loin dans les concessions au sentiment anti-vaccin. Leur bulletin d’entreprises déclare : “ Oui, la vaccination pourrait être un progrès si le capitalisme n’était pas préoccupé par le profit plutôt que par la satisfaction des besoins de l’humanité. “

Une seule organisation de gauche importante, Ensemble, a ouvertement déclaré qu'elle ne se joindrait pas aux manifestations. La FI et le NPA ont laissé la décision aux sections locales, généralement en fonction de la visibilité des éléments d'extrême droite dans les rassemblements locaux. Et effectivement, le 31, le NPA s'est joint à certaines villes comme Poitiers et Bordeaux, et a refusé de le faire dans d'autres comme Bourges.

 

Le scepticisme à l'égard du vaccin

Être contre le vaccin est contraire aux intérêts des travailleurs, qui représentent la grande majorité des décès. Pourtant, le scepticisme à l'égard des vaccins est très fort à gauche en France.[1] En janvier dernier, un sondage montrait que seulement 59% des personnes se reconnaissant de gauche avaient l'intention de se faire vacciner (contre 69% des personnes de droite). Seuls 36% des sympathisants de la France Insoumise le souhaitaient !

 

Les réticences ont quelque peu diminué depuis, mais le scepticisme reste élevé dans le pays. Il est particulièrement courant parmi les populations non-blanches, qui sont, à juste titre, méfiantes à l’égard d'un État raciste. En Guadeloupe et en Martinique, les taux de vaccination sont inférieurs de moitié à ceux de la métropole. Stéphanie Mulot, sociologue, explique qu'il existe une grande méfiance à l'égard du gouvernement français..."refuser le vaccin revient à assumer une posture politique d’opposition, et à revendiquer une volonté de s’auto-gouverner".

Dans les professions où l'individualisme est particulièrement prisé, le scepticisme est également courant : les artistes, les travailleurs du théâtre et du cinéma et les musiciens sont souvent particulièrement présents dans les manifestations. À quelques exceptions près, les dirigeants de la gauche n'ont rien fait ou presque pour remettre en question le scepticisme à l'égard des vaccins parmi leurs partisans, et font aujourd'hui des concessions dangereuses au sentiment anti-vaccin.

 

Pas de concessions aux idées anti-vaccins

Un récent sondage conclut que 35% des Français ont " de la sympathie" pour les manifestations contre le pass sanitaire, tandis que 49% y sont opposés et 16% indifférents. Le sondage révèle que 46% des ouvriers/employés ont de la sympathie et 31% soutiennent la mobilisation. Sans surprise, étant donné leur orientation individualiste, 61% des chefs d'entreprise ont également de la sympathie. La sympathie a été exprimée par 38% des électeurs de gauche, 24% des électeurs de droite, 49% des électeurs d'extrême droite et 50% de ceux qui ont voté France Insoumise. Mais la situation est complexe, car un autre sondage récent a montré que 69% des citoyens pensent que les personnes non vaccinées ne devraient pas être autorisées à travailler dans le secteur de la santé ou dans les maisons de retraite (60% des ouvriers/employés, 87% des retraités) et 62% sont favorables au pass sanitaire (un peu plus de 50% des ouvriers/employés, 81% des retraités).

 

Deux questions urgentes se posent. Premièrement, ces manifestations qui expriment la colère contre Macron peuvent-elles être poussées vers la gauche? et deuxièmement, la gauche doit-elle s'opposer par principe au pass sanitaire et à l'imposition de la vaccination comme condition d'emploi ? La plupart des organisations de gauche semblent hésiter sur la première question, mais sont sûres de la seconde : d'où la contestation de la loi devant les tribunaux et la pétition à grande échelle. Les militanst de gauche qui ont rejoint les manifestations insistent sur le fait qu'une mobilisation destinée à défendre la liberté individuelle ne doit pas être laissée aux forces de droite.

 

Pour ma part, je pense que l'essentiel des manifestants sont là parce qu'ils ne veulent pas se faire vacciner. Même si, dans la forme, les marches ressemblent aux premières mobilisations des Gilets jaunes, ces derniers manifestaient contre la pauvreté, et non en faveur d'un (mauvais) choix individuel. La popularité des manifestations actuelles est le signe d'un mouvement vers la droite. L'extrême-droite a plus de chances d'en profiter que la gauche. Je ne pense pas que le fait d'ajouter des revendications sur les retraites à vos pancartes changera grand-chose. La gauche devrait faire campagne pour que les gens soient vaccinés, et ne devrait pas présenter la vaccination comme une question de choix purement individuel.

 

Deuxièmement, même si toute loi adoptée par Macron sera bien sûr appliquée de manière discriminatoire et autoritaire, la gauche a-t-elle raison de s'opposer à ces mesures par principe? Depuis l'annonce de Macron, en 17 jours, 4,7 millions de personnes en France ont reçu leur première dose de vaccin. Le taux de vaccination a doublé par rapport au mois précédent. Cette accélération permettra de sauver de nombreuses vies, et il est inutile de le nier.

 

Tout comme pour les autres règles de santé et de sécurité, les syndicats ont, dans d'autres circonstances, fait campagne pour que la vaccination soit obligatoire pour travailler dans certains secteurs. En 2013, le syndicat CGT a fait pression pour que les égoutiers soient obligatoirement vaccinés contre la leptospirose. Bien qu'il y ait des avantages évidents à utiliser la persuasion, et que l'arrogance de Macron mette à juste titre les gens en colère, est-ce une priorité de gauche de se mobiliser contre ces mesures ?

 

Il n'y a rien de fondamentalement réactionnaore dans la vaccination obligatoire, qui était une politique bolchevique juste après la révolution russe. Et voulons-nous vraiment "respecter" le droit des gens à mettre les autres en danger ?

 

Le pass sanitaire est-il différent, dans son principe, des tests d'alcoolémie pour les conducteurs ou des tests de vue pour les chauffeurs de bus ? Et, dans un monde où mon téléphone portable, ma carte de crédit et les caméras de vidéosurveillance permettraient aux organismes d'État d'en savoir énormément sur moi, si j'étais suffisamment important pour qu'on s'en soucie, il n'est pas certain que le laissez-passer soit un pas décisif vers un mode orwellien.

 

La vaccination universelle est absolument dans l'intérêt de la classe ouvrière. L'impatience de voir les masses de nouveau dans les rues a conduit une grande partie de la gauche à minimiser le caractère central de la vaccination et à faire des concessions aux absurdités antiscientifiques. Ceci, malheureusement, va aider l'extrême droite à se construire. Les manifestations de ce mois-ci à Paris ont été les plus importantes organisées par les dirigeants fascistes depuis de nombreuses années, et elles n'ont rencontré aucune opposition directe dans la rue. L'extrême droite, qui a longtemps eu du mal à faire descendre des milliers de personnes dans la rue, profite de la situation.

 

Nous avons plutôt besoin d'une campagne de vaccination pour l'ensemble de la population mondiale, la levée des brevets et la fin de la dictature du profit.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lorca 08/09/2021 00:19

Tout à fait d'accord avec MARTIN Stéphane.
Que la CGT et le PCF puissent dire naïvement Oui à la vaccination de masse est une aberration sans nom !! Naïvement car c'est oublié que le fameux vaccin n'est pas un vaccin, mais une thérapie génique dangereuse pour l'organisme à court et moyen terme. Environ 1200 morts à ce jour de ces thérapies géniques en France, et des dizaines de milliers d'effets indésirables certains graves et irréversibles (base ANSM).
Alors qu'il existe des traitements précoces ambulatoires efficaces. Cf les conférences du Conseil Scientifique INDEPENDANT (CSI) chaque jeudi soir à 21h, site Crowdbunker@CSI.
Irresponsables la CGT et le PCF d'être aveuglés à ce point et de défendre l'indéfendable !!!
Oui je manifeste chaque WEnd avec des forces de gauche et de droite, contre la vaccination obligatoire et le pass sanitaire liberticide, comment ces organisations peuvent-elles être absentes ?
On nous refait le coup des Gilets Jaunes !! Et on nous refera le coup du pacte républicain en 2022 ?!!
Ecoeuré !!!

Richard PALAO 19/08/2021 14:43

Mr le marxiste révolutionnaire qui soutien LFI je vous signale que dans le Loiret, LFI participe et appelle à manifester pour le libre choix d être ou non vaccine et contre le pass sanitaire et est à l origine du collectif " les jours heureux" avec la participation des syndicats CGT et Sud et des partis NPA et communiste libertaire, des associations ATTAC et d autres asso locales... Le PCF se signale par son absence et est sur la même ligne que vous.. C est donc lui que vous devriez soutenir et pas LFI... Je vous laisse réfléchir à vos contradictions...

John Mullen 19/08/2021 08:45

C'est moi qui ai écrit l'article, et je l'ai bien signé ( http://johnmullenagen.blogspot.com/2021/08/la-vaccination-les-manifestations.html ) mais je ne pouvais pas savoir que quelqu'un le republiera sans mon nom dessus :=). Je suis marxiste révolutionnaire et je soutiens la FI, mais je n'écris pas au nom d'une organisation.

John Mullen 20/08/2021 07:02

Comme quoi soutenir une force politique n’implique pas être d’accord avec 100% de ses positions. Qui l’eût cru?

John Mullen 19/08/2021 08:44

C'est

MARTIN Stéphane 17/08/2021 00:17

Peut-on savoir qui est le rédacteur de ce texte, et éventuellement au titre de quelle organisation ?

Pour rappel :
- l'épidémie ne fait pas beaucoup de morts (taux de mortalité covid en 2020 en France = 0,03%)
- des traitements prophylactiques et thérapeutiques efficaces existent avec des molécules tombées dans le domaine public, peu onéreuses
- les mesures sociales de confinement, couvre feu... n'ont pas d'effet sur l'évolution des épidémies
- les thérapies géniques imposées aux populations sont toujours en phase 3 d'évaluation clinique, à grande échelle; des milliards d'humains mis en situation de cobayes ! Chaque jour qui passe confirme que les personnes vaccinées ne sont pas protégées d'une re contagion au SARS-CoV-2, d'être elles-même contagieuses, de développer la maladie de la covid, y compris des formes graves et d'en mourir. Les effets secondaires sont quantitativement très élevés et qualitativement graves, avec un nombre de décès post vaccination important qui aurait du conduire depuis déjà plusieurs mois les autorités sanitaires à suspendre les campagnes de vaccination, au regard des critères habituels des évaluations cliniques de phase 2.

Les gouvernants des états occidentaux et des institutions de la mondialisation heureuse, l'U€ en premier plan, employés du grand capital, se servent de nos cotisations sociales et de nos impôts pour faire juter les profits de Big Pharma.

Je ne sais plus quel homme célèbre disait que la "vérité est révolutionnaire".

ed 16/08/2021 15:49

ON A SURTOUT BESOIN DE NATIONALISER OU RE-NATIONALISER PAS MAL DE SECTEURS ECONOMIQUE COMME ON A FAIT EN 45 AVEC LES JOURS HEUREUX, LES AMBROIZE CROIZAT ET AUTRES !
LA, EN L’OCCURRENCE, IL FAUT NATIONALISER LA RECHERCHE MEDICALE,, LA FABRICATION DE MEDICAMENTS ET VACCINS, ET INTERDIRE TOUTES ENTREPRISES PRIVEES DANS CES DOMAINES PUBLIQUE ! IL FAUT DES SERVICES PUBLIQUE DE LA RECHERCHE ET FABRIQUE DE MEDOCS !

ed 16/08/2021 15:39

Richard PALAO, TRES BIEN DIT

LE PASS SANITAIRE EST JUSTE LA POUR EMMERDER LES GENS QUI NE VEULENT PAS PRENDRE LA THERAPIE GENIQUE DE MERDE QUI EST LA POUR ENGRAISSER LES COPAINS LOBBY !
DÉCÈS BRUTAUX DE SA SOEUR ET SON BEAU-FRÈRE JUSTE APRÈS LA PREMIÈRE DOSE - Gabin https://www.youtube.com/watch?v=cxU8ZUARq7s

QUE FAIS LE GOUVERNEMENT ?
Coronavirus : Pfizer mis en demeure après un cas de thrombose cérébrale
https://www.youtube.com/watch?v=OOjIpH6SJAY

Richard PALAO 16/08/2021 11:37

Comme le disent DD et Denis LEMERCIER il faut autoriser la vaccination par les vaccins non ANRM entre autre russe et chinois puisque la majorité des français qui refusent la vaccination ne sont pas des anti vax mais craignent les effets à long terme des ARNM, il faut donc permettre à tout le monde d exercer son libre choix comme le prévoit notre code de la santé publique que le pouvoir viole en toute conscience pour favoriser les big pharma...
Les manifestants ont donc bien raison de crier " Liberté" et ce slogan contrairement à ce Qu insinue l anonyme auteur du texte n émane pas de l extrême droite, mais c est le cri du peuple qui en a marre de ce pouvoir qui s en prend aux libértes les plus fondamentales comme cellesde disposer librement de son corps et d aller et venir en liberté sans être contrôle et d être sanctionné si on ne dispose pas d un ausweiss
Ent

Denis LEMERCIER 16/08/2021 11:05

La gauche?
Tout ce qu'il me semble, c'est qu'une organisation qui voudrait défendre les intérêts de la classe ouvrière et l'ensemble des travailleuses et travailleurs devrait exiger du pouvoir l'éradication de la maladie, comme c'est pratiquement fait dans quelques pays. Ceci suppose un certain nombre de décisions et donc de revendications, dont je ne pose que certaines.
Tout d'abord exiger des moyens matériels et humains concernant la médecine aussi bien préventive que curative.
Ensuite, mener la lutte contre la corruption notamment dans le domaine médical qui est un niveau qui dépasse l'entendement. N'oublions pas que le premier des corrompus c'est Macron ; il a été élu grâce aux moyens matériels mis à sa disposition par le grand capital : souscription de différents genres et presse à son service.
Exiger de pouvoir se faire vacciner par les vaccins chinois russes ou cubains.
Exiger que les médecins aient la possibilité de prescrire des médicaments efficaces contre le virus aussi bien l'ivermectine que l'hydroxychloroquine que par exemple les inhibiteurs de la syringomyélinase acide. Mais il existe encore bien d'autres possibilités. Il ne faut exclure aucun moyen un tant soit peu efficace.
Il y a beaucoup de mots d'ordre à mettre en avant pour éradiquer cette maladie utilisée par le pouvoir pour faire passer sa politique réactionnaire et antisociale contre laquelle les appels à la lutte sont insuffisants.

ed 16/08/2021 09:40

DES LE DEPART, EST CE QUE LA GAUCHE ( ET QUI DE CE QU'ON APPEL LA GAUCHE ?) C'EST SOUCIES , OU N'AURAIT ELLE PAS DU SE SOUCIER PLUS :
1/ DE PARLER DES MEDECINES PREVENTIVES ALTERNATIVE AUX VACCINS ?
2/ DE SAVOIR SI LES VACCINS ETAIENT ET SONT FIABLE ?
3/ DES CONFLITS D'INTERRETS ET DES MAGOUILLES
4/ DE DEMANDER DES ENQUETES SUR LES MENSOGES D'ETAT
5/ DE DEMANDER DES ENQUETES SUR LES 4 MILLIONS DE MASQUES VOLE A L'ESPAGNE ET L'ITALIE LE 5 MARS 2020 PAR LA FRANCE SUR LE TARMAC DE LYON, ALORS QUE LA MACRONIE DISAIT QUE LES MASQIUES ETAIENT PAS UTILE, ET AVAIT MEME, FAIT INTERDIR LA VENTE DE MASUES AUX PHARMACIES SOUS PEINES D'AMENDES ET PRISON
6/ DEMANDER UNE ENQUETE SUR LE RIVOTRIL ET AUTRES ET LES DECES DANS LES EPHAD

Coco 16/08/2021 09:29

Bonjour Camarades....
Mais qui a bien pu écrire cet article sans le signer ?
Une militante cgt de lutte de classe qui avec ses camarades dans le 40 essaye de faire bouger les autres camarades de la Cgt contre ce pass et tout ce qu'il entraîne déjà pour les travailleurs : menaces, harcèlement odieux d'employeurs hors la loi, bref tout pour les patrons ce pass qui constitue une nouvelle étape dans le démantèlement du code du travail et rien que pour cela tous les camarades de la Cgt devraient être contre et déjà dans la rue avec nos couleurs ! Pour demander le retrait immédiat de cette loi et de toutes les réformes et lois ignobles déjà mises en place par les gouvernements successifs aux ordres du capitalisme.
je suis vraiment déçu que votre site écrive ce genre d'articles et mon défunt compagnon Daniel le serait aussi.
Vous vous revendiquez Marxistes Léninistes, ben revoyez votre copie.... Et pour finir je ne suis pas et n'ai jamais été une anti-vax ! Et mes camarades Cgt avec qui je tracte déjà depuis le mois de juillet sont pour certains vaccinés, d'autres pas.... Votre article est vraiment déplaisant par rapport à nos camarades cubains qui ont eux aussi sorti un vaccin que les français ne pourront jamais recevoir ici hélas et vous savez pourquoi.... ne pas le mentionner dans votre article (camarade ? inconnu) à cause des lobbies pharmaceutiques et de notre belle société capitaliste.
Enécrivant cet article vous ne participez qu'à continuer à dresser des syndicalistes les uns contre les autres, alors que nous devrions tous être unis pour dire non à ce passe qui va à l'encontre des intérêts des travailleurs les obligeant pour certains à démissionner !
La réalité du terrain, cher camarade inconnu, je la vois tous les lundis au juridique à l'UL, mais peut être es tu toi dans un bureau avec de belles théories et que tu n'as aucun contact avec ces travailleurs souvent de la restauration et des centres commerciaux déjà exploités en temps normal et qui là sont achevés ?
Bonne journée en espérant un jour mettre un nom ou une signature sur ton écrit....
Fraternellement
Coco Cazaux,

ed 16/08/2021 09:20

LE PROBLEME LA, C'EST PAS PHILIPPOT OU L'EXTREME DROITE !
LE PROBLEME LA, C'EST MACRON, LES LOBBY, ET DES CHOSES COMME CA SUR LESQUELLES ON ENTENDS MALHEUREUSEMENT PAS DU TOUT LES OPPOSANTS "DIT" DE GAUCHE !
DÉCÈS BRUTAUX DE SA SOEUR ET SON BEAU-FRÈRE JUSTE APRÈS LA PREMIÈRE DOSE - Gabin
https://www.youtube.com/watch?v=cxU8ZUARq7s

ed 16/08/2021 09:01

DE PLUS, LES ACCORDS D'ACHATS DE VACCINS ENTRE UE ET LOBBYS STIPULENT QU'AUCUN LOBBY NE SERA TEU RESPONSABLE EN CAS D'EFFETS SECONDAIRE GRAVE SUITE A LA VACCINATION !
QU'AVEZ VOUS A DIRE LA DESSUS ?

ed 16/08/2021 08:55

DEJA, EST CE QUE CERTAIN PROCEDES BREVETE SONT FIABLE ?
QUANT AUX BREVETS, ILS PEUVENT ETRE LEVE, SI C'EST TOUJOURS DES ENTREPRISES PRIVEES QUI FABRIQUENT LES VACCINS OU PRODUITS, CELA NE CHANGERA RIEN, CAR LES PROFITS IRONT AU PRIVE !
DONC ILS PEUVENT TOUJOURS DEPOSER DES BREVETS DE MERDE AVEC DES PRODUITS DE MERDE, ET QUE CELA TOMBE DANS LE DOMAINE PUBLIQUE, ILS S'EN FOUTENT, CAR CELA SERA TOUJOURS FABRIQUE PAR LEURS ENTREPRISES PRIVEES ( QUI EN PLUS BENEFICIENT DES AIDES D'ETATS), ET DONT LES BENEFICES IRONT QUANT MEME DANS LEUR POCHES !
DONC, FINALITE, ILS EN AURONT RIEN A FOUTRE DE FABRIQUER DES BREVETS DE MERDE !

ed 16/08/2021 08:45

2/ DEJA IL Y A LES MEDECINES PREVENTIVES ET DES TRAITEMENTS QUI ONT FAIT LEURS PREUVES COMME L'IVERMECTINE, L'HYDROXYCHLOROQUINE, ETC , QUE LES MEDIAS AUX ORDRE N'ARRETENT PAS DE DISCREDITER , POUR SERVIR LES INTERRETS POLITIQUES A MACRON !

C'EST A DIRE : LE LOBIYING , DONC LA PRIVATISATION ET LES PLACEMENTS EN BOURSE ! (TOUS LE CONTRAIRE DU COMMUNISME)
POURQUOI LES "VRAIS" VACCINS RUSSES, CHINOIS OU CUBAIN NE SONT PAS AUTORISE ? QUI SONT LES POLITICIENS QUI ONT DES ACTIONS CHEZ PFIZER OU AUTRES ?
A UN MOMENT DONNE IL FAUT ARRETER DE SE VOILER LA FACE, ET DIRE LA VERITE !
ET C'EST PAS PARCE QUE CERTAINS SONT ANTIVAX PAR IDEOLOGIE RELIGIEUSE, QUE TOUS CEUX QUI SONT DANS LA RUE CONTRE LE PASS, ET MEME DANS LES CORTEGES A PHILIPPOT, SONT CONTRE LA VACCINATION !
DEJA , LES GENS NE SONT PAS CONTRE LA VACCINATION, MAIS CONTRE LA THERAPIE GENIQUE ! ET SURTOUT CONTRE L'OBLIGATION DE VACCINATION ET/OU THERAPIE GENIQUE !

Richard PALAO 16/08/2021 08:25

J ai participé à la manif d ORLEANS et je n ai vu personne se déclarer royaliste parmi les 4500 manifestants il y avait tout au plus une poignée de manifestants d extrême droite totalement inaudible et d ailleurs très discrets, la plupart des slogans et pancartes étaient dirigés contre le pass sanitaire.
Par contre depuis les premières Manifs une absence est remarquée : celle du PCF hormis quelques uns
Qui viennent à titre individuel. Renseignement pris, cette absence est volontaire à la demande de la fede du Loiret du PCF qui obéirait à des ordres venus " d en haut"... Ne pas manifester avec les fachos, reproduisant ainsi la même erreur Qu avec les gilets jaunes, erreur que cette foi ci ne commet pas la CGT qui chaque foi se place en tête de cortège avec ses drapeaux et chaque fin de Manif se termine par un discours du secrétaire de l UL ou de l UD
Halte à la désinformation qui ne vise Qu à discréditer ce mouvement qui s enracine et fout la trouille au pouvoir et au pseudo révolutionnaire du PCF et aux traîtres du PS qui se retrouvent dans le même camp que MACRON

ed 16/08/2021 08:19

1/ LES VACCINS , PLUTOT THERAPIES GENIQUE SONT FABRIQUE PAR DES LOBBY , ET ON VA PAS S'EN CACHER, UNIQUEMENT POUR FAIRE DU FRIC !

DONC , DESOLE, MAIS IL EST HORS DE QUESTIONS QUE JE M'INJECTE DE LA MERDE DANS LES VEINES POUR EN PLUS ENGRAISSER DES LOBBY , ET PARTICIPER A UN SYSTEME QUE VOUS ETES SENSE COMBATTRE !

ed 16/08/2021 08:07

LE PROBLEME DE LA GAUCHE EN FRANCE , C'EST QU'ELLE NE S'OCCUPE PAS ASSE DES PROBLESMES DU PEUPLE ET DU PAYS !
SURTOUT QUANT DES GENS COMME MACRON OU AUTRES SONT AU POUVOIR ET SONT LA UNIQUEMENT POUR EUX ET LEURS COPAINS, AUX DETRIMENT DE L'INTERRET GENERAL !