L'Union européenne ce n'est pas la PAIX !

Publié le par FSC

Contrairement à ce que les cabris (Europe-Europe-Europe comme De Gaulle s'en offusquait) récite depuis longtemps, l'Europe terrain d'implantation de l'OTAN sous contrôle américain c'est la guerre.

Hier en Yougoslavie, aujourd'hui en armant l'Ukraine et demain en Moldavie ?

 

Car on apprend :

[Reprise du site de Nicolas Maury]

que  le président du Conseil européen Charles Michel a annoncé que l'UE allait armer la Moldavie, en violation de son statut de pays neutre, et au risque de créer des tensions avec la Transnistrie. 

L'Union européenne va "considérablement accroître" son soutien militaire à la Moldavie, a annoncé mercredi le président du Conseil européen Charles Michel, après des attaques en République Moldave du Dniestr (Transnistrie). 

"Nous prévoyons cette année de considérablement accroître notre soutien à la Moldavie en livrant des équipements militaires supplémentaires à ses forces armées", a déclaré Charles Michel en présence de la présidente moldave Maïa Sandu. 

Cette sortie de l'Union européenne, avec la complicité des autorités libérales pro-UE moldave, met en danger la paix et la sécurité en Moldavie. Le Parti des Communistes de la République de Moldavie a réagi négativement à cette annonce. 

"C'est une initiative dangereuse et irresponsable. La paix règne sur les rives du Dniestr depuis trente ans. Elle repose sur la bonne volonté et la tranquillité des habitant.e.s des deux rives, une mission de maintien de la paix extrêmement réussie, et elle ne repose pas sur la dissuasion militaire réciproque" explique dans un communiqué le PCRM. 

Les communistes estiment que cette situation remet en cause le statut de neutralité de cette ancienne république soviétique. "Le strict respect du principe de la neutralité est la principale garantie que la paix sera préservée sur le sol moldave. Et à l'avenir, alors que les négociations sur le règlement définitif du problème de la Transnistrie progressent, on peut et on doit parler de la démilitarisation complète de la République". 

"Aujourd'hui, notre pays fait face à un grand nombre de crises causées par l'incompétence des autorités. Crise énergétique, inflation sans précédent, paupérisation de la population, crise des réfugiés, etc.

Si l'Union européenne dans son ensemble, et Charles Michel en particulier, ont le désir de dépenser une partie de l'argent des contribuables européens pour les besoins de la Moldavie, il y a beaucoup d'autres choses à acheter que des armes. Mais cela ne fait manifestement pas partie des priorités" conclut le communiqué du Parti des communistes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article