LE 22 AVRIL, C'EST LA RUE QUI IMPOSE SON PROGRAMME !

Publié le par FSC

Nous ne sous-estimons pas les enjeux politiques et le moment électoral qui reflètent à un moment donné le rapport de force et qui impriment leur marque sur la période qui suit.

D'autant que nous sommes bel et bien dans une période de forte fracture et rupture avec les décades précédentes.

Tous les choix et candidats ne sont pas équivalents.

Mais sans aucune espèce d'illusion sur ce présidentielles, ce qui nous paraît décisif c'est la montée des luttes actuelles dans de très nombreuses entreprises dont témoigne aussi la grève générale en Guyane, l'engagement de la partie la plus lucide et la plus déterminée de la classe ouvrière dans le combat contre la loi travail.

En 1936 après la victoire électorale du Front populaire d'importance face à la montée du fascisme, ce qui a débouché sur les congés payés et les 40 heures ce n'est pas dû à Léon Blum comme les PS l' affirment mensongèrement mais aux grèves massives et aux occupations d'usine.

Il s'agit aussi pour la classe ouvrière et les travailleurs au moment où leur intervention comme acteur sociaux et politiques sont ignorés ou niés de manifester leur incontournable présence.

Et demain donc, quelle que soit l'issue de ces présidentielles la détermination et la lucidité des travailleurs seront déterminantes.

Le Front Syndical de Classe

C'est pourquoi dans ce contexte nous soutenons l'initiative de nombreux syndicats du 22 avril prochain et décidons de signer la plateforme appelante :

PRÉPARONS LE 1ER TOUR SOCIAL. C’EST NOTRE TOUR… ET IL N'EST PAS PRÉSIDENTIEL

NOUS… salariés du privé comme du public, chômeurs, précaires, étudiants, toute la jeunesse, retraités, smicards, qui survivons avec le RSA..

NOUS… Habitants de villes, des villages et des banlieues… 

NOUS… Qui votons avec ou sans conviction, la large majorité des abstentionnistes convaincus…

NOUS… Qui subissons le racisme, le sexisme, l’exclusion sous toutes ses formes, les licenciements, la justice des puissants, les violences répressives…

NOUS… Syndicalistes, militants poursuivis et condamnés, sans-papiers et migrants, tous les opposants à la loi travail…

Nous appelons la rue, vous toutes et tous, à se mobiliser, créer et être acteur d’un événement inédit…

Imposons nos choix, crions haut et fort que nous comptons, que nous décidons, que nous serons une force incontournable du premier tour social, 

 

LE SAMEDI 22 AVRIL 2017…

Soyons toutes et tous au rendez-vous avec notre avenir, celui de nos enfants, de nos petits-enfants, reprenons ce qui nous appartient, ne laissons pas notre devenir entre les mains d’une poignée qui décide depuis trop longtemps sans et contre nous.

Jamais une telle initiative n’a été entreprise la veille d’un premier tour d’une élection présidentielle. L’heure n’est plus au constat, unissons-nous le plus largement possible et agissons tous ensemble pour construire ce premier tour social.

Ce n’est qu’un point de départ, vers une société où nous prendrons possession des outils de création de richesses.

Tous ensemble, écrivons les nouvelles pages de notre histoire sociale.

LE SAMEDI 22 AVRIL 2017, À PARIS,

PLACE DE LA RÉPUBLIQUE,

NOUS POURRONS DIRE, NOUS

Y ÉTIONS !

 

  • Voici la liste provisoire des premiers signataires de l'appel pour le 22, qui nous ont été signalés à l'heure actuelle.  :
    • Info com CGT
    • SIP-CGT
    • CGT Goodyear Amiens
    • CGT Energie Paris
    • CGT Educ'action 93
    • USD CGT Santé Nord
    • CGT Hôpital de Wattrelos
    • CGT CHRU de Lille
    • SMICT CGT CHRU Lille
    • CGT Hôpital de Blois
    • CGT Hôpital de Tours
    • La Pitié Salpétrière en colère
    • CGT Préfecture de police de Paris
    • CGT Simply Market Amiens
    • CGT Cordistes
    • UL CGT Nancy
    • UL CGT de Nanterre
    • Unef Nanterre
    • compagnie Jolie Môme
    • Bellacio
    • Touche pas à ma ZEP
    • Fédération SUD PTT
    • Sud poste 92
    • Sud PTT Eragny
    • Fédération SUD Commerce
    • comité de soutien Goodyear Limoges
    • comité de soutien Goodyear Mulhouse
    • Sud éduc 76
    • Sud éduc 27

Commenter cet article

smp 28/03/2017 21:20

Salut, effectivement mister Hamon qui galvanise des ''socialistes'' à la petite semaine peux bien leur mentir, c'est un fait qu'historiquement les ''acquis'' , sont et des conquêtes sociales et que la sfio/ps n'y est pour rien. Je conseille toujours les ouvrages et thèses d'histoire contemporaine de Mme Annie Lacroix-Riz. Nous y découvrons, dans le cas Blum et consorts, de biens ''vilaines choses'' et c'est peu dire.
La classe-ouvrière en France ne doit rien à la droite ni au ps/sfio; elle s'est toujours battue courageusement y compris entre 1940-1945, il n'y a qu'à lire les noms des travailleurs Résistants sur les plaques commémoratives ici où ailleurs (Sncf etc.).
Néanmoins le véritable pouvoir en France ce n'est pas le président de la république qui le détient, hormis de matraquer, opprimer le peuple travailleur et les couches populaires.
le véritable pouvoir (richesse) est détenu par le capitalisme financier (bourgeoisie) qui détient le pouvoir d'état entre ses mains toujours plus avides.
Pas d'illusion! sinon nous aurons les migraines des lendemains de ''fêtes'' douloureuses. Déjà comme en 2012!
Les luttes économiques ne doivent pas souffrir d'un quelconque calendrier électoral.
mettre toujours plus la pression...
amicalement rouge, mtn.