La contre-réforme de la recherche : une démolition du système d’enseignement supérieur et de recherche.

Publié le par FSC

L'agression systématique contre, disons le 'modèle social français " ne se limite pas aux retraites.

C'est à une destruction et à un remodelage de l'ensemble des conquis et des caractéristiques de la société française que MACRON et ses soutiens se livrent.

Ainsi en va-t-il de notre système d'enseignement supérieur et de recherche confronté lui aussi à une contre-réforme néo-libérale de pénurie, de corsetage des initiatives, de précarisation des chercheurs, les jeunes en particulier et de mise en concurrence.

Mais dans ce domaine aussi la lutte s'organise!

NON messieurs vous n'en avez pas fini avec la résistance populaire malgré vos tentatives d'instrumentalisation de l'épidémie de coronavirus !

 

__________________________

 

 
Paris, le 5 mars 2020
 
Création de l’Assemblée des Directions de Laboratoires
 
Nous, directrices et directeurs de laboratoires, nous sommes réunis le 5 mars 2020. Auteurs d’une tribune parue dans Le Monde le 11 février (1), co-signée par 744 laboratoires, nous représentons l’ensemble des disciplines et des établissements d’enseignement et de recherche français (2).
 
Nous déclarons que les conditions ne sont plus réunies pour permettre aux laboratoires de fonctionner correctement et qu’il faut mettre un terme à cette situation. Nous affirmons que les intentions qui figurent dans les rapports préparatoires de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche, relayées par diverses prises de position publiques et déjà engagées par certaines dispositions légales, constitueraient, si elles devaient être appliquées, une étape cruciale dans la longue entreprise de démolition de notre système d’enseignement supérieur et de recherche. Nous refusons de nous soumettre en silence à ces transformations qui se font au détriment d’une université ouverte et d’une recherche intègre et responsable. C’est pourquoi, aux côtés de milliers de collègues et d’étudiant.e.s, nous sommes toujours mobilisés et, face à l’urgence, avons décidé ce jour de nous constituer en collectif afin de défendre plus efficacement les besoins réels de la communauté scientifique et, ce faisant, l’élaboration de savoirs diversifiés au bénéfice de l’ensemble de la société.
 
Au nom de l’Assemblée des Directions de Laboratoires, nous demandons notamment : 
 
•un recrutement massif sur des postes pérennes (de chercheurs et d’enseignants-chercheurs comme d’ingénieurs et de techniciens) pour compenser les baisses dramatiques de ces deux dernières décennies et pour que cessent ainsi la précarisation et ses nombreux effets délétères ; 
 
•une augmentation des budgets au profit des crédits récurrents des laboratoires pour que puisse continuer à se développer une recherche de temps long, sereine et véritablement attractive ;
 
•l’instauration d’une politique qui ne fasse pas de la recherche orientée son unique boussole. 
 
Nous nous engageons donc collectivement pour que soit mis un terme au délitement continu de nos professions. Affectant celles et ceux qui, quels que soient leurs fonctions et leurs statuts, font la richesse de l’enseignement supérieur et de la recherche, la politique menée attaque la science dans ses fondements mêmes. Nous porterons collectivement ces exigences et défendrons, si celles-ci devaient continuer à ne pas être entendues, le recours à d’autres modes d’actions.
 
Pour rejoindre l’Assemblée des Directions de Laboratoires : 
 
(2)En ce qui concerne le CNRS, cette tribune a notamment été signée par 343 UMR
(dont 29 % de celles ayant l’INSIS comme premier institut de rattachement, 31 % pour l’INSB, 35 % pour l’INSU et l’INC,
37 % pour l’INP, 40 % pour l’IN2P3, 43 % pour l’INSMI et l’INS2I, 64 % de l’INSHS et 74 % pour l’INEE);
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nadia 27/03/2020 19:52

Bonjour je me prénomme nadia mère de 3 enfants. Je vivais à briouze avec mon mari, quand en 2018 il décida d'aller en voyage d'affaire à Bresil , où il tomba sur le charme d'une jeune vénézuélienne et ne semblait même plus rentrer. Ces appels devenaient rares et il décrochait quelquefois seulement et après du tout plus quand je l'appelais. En février 2019, il décrocha une fois et m'interdit même de le déranger. Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée par l'insuccès. Nos deux parents les proches amis ont essayés en vain. Par un calme après midi du 17 février 2019, alors que je parcourais les annonce d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce d'un grand marabout du nom ZOKLI que j'essayai toute désespérée et avec peu de foi car j'avais eu a contacter 3 marabouts ici en France sans résultat. Le grand maître ZOKLI promettait un retour au ménage en au plus 7 jours . Au premier il me demande d’espérer un appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informais du résultat et il poursuivait ses rituels.Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 4 jours après pour m'annoncer son retour dans 03 jours. Je ne croyais vraiment pas, mais étonnée j'étais de le voire à l'aéroport à l'heure et au jour dits. Depuis son arrivée tout était revenu dans l'ordre. c'est après l'arrivé de mon homme que je décidai de le récompenser pour le service rendu car a vrai dire j'ai pas du tout confiance en ces retour mais cet homme m'a montré le contraire.il intervient dans les domaines suivants

Retour de l'être aimé
Retour d'affection en 7jours
réussir vos affaires , agrandir votre entreprises et trouver de bon marché et partenaires
Devenir star
Gagner aux jeux de hasard
Avoir la promotion au travail
Envoûtements
Affaire, crise conjugale
Dés-envoûtement
Protection contre les esprits maléfices
Protection contre les mauvais sorts
Chance au boulot évolution de poste au boulot
Chance en amour
La puissance sexuelle.
agrandir son pénis
Abandon de la cigarette et de l'alcool
Guérir tous sorte de cancer
portfeuille magic multiplicateur d'argent

voici son adresse mail : maitrezokli@hotmail.com vous pouvez l'appeler directement ou l 'Ecrire sur whatsapp au 00229 61 79 46 97