Les salariés de PSA Aulnay s'adressent à vous

Publié le par FSC

 



Tract des salariés de psa aulnay lors des opérations "péages libre"

14/09/2012

 



LES SALARIÉS DE PSA PEUGEOT CITROEN AULNAY



S’ADRESSENT À VOUS



Vendredi 14 septembre 2012



Comme vous le savez, PSA a l’intention de supprimer 8000 emplois en France et de fermer l’usine d’Aulnay sous-bois, en Seine Saint Denis.



8000 emplois, c’est 10 % des effectifs de PSA !



Quant à l’usine d’Aulnay, avec 3600 salariés, c’est la plus grosse usine de production de Seine Saint-Denis. En comptant les sous-traitants, la fermeture de cette usine entrainerait la disparition de près de 10 000 emplois.



En juillet dernier, au moment où PSA annonçait son plan, le gouvernement avait demandé une expertise sur la santé financière du groupe. Sans surprise le rapport gouvernemental va dans le sens des dirigeants de PSA et avalise, moyennant quelques aménagements, leur plan dont la fermeture d’Aulnay.



Pourtant, pas besoin d’être un expert en économie pour savoir que la famille Peugeot est riche à milliard et qu’elle aurait de quoi, sans se retrouver à la rue, de maintenir tous les emplois, tous les salaires et toutes les usines !



Alors qu’aujourd’hui, quand un ouvrier perd son emploi, il perd tout ! Car retrouver du travail est quasiment impossible, surtout passé un certain âge !



 



PSA N’EST PAS UN CAS ISOLÉ !



Bien d’autres plans de licenciements sont prévus ou en passe d’être réalisés. Il y a le volailler DOUX,  mais aussi AIR FRANCE, SANOFI, CARREFOUR.  Ce sont près de 1000 emplois qui disparaissent chaque jour en France ! Et cela au moment même où les entreprises du CAC 40 annoncent 37 milliards de bénéfices, rien que pour le premier semestre 2012 !



Ces plans de licenciements ne sont pas dus à des erreurs stratégiques, mais au choix des gros actionnaires de continuer de s’enrichir malgré la crise, en n’hésitant pas pour cela à démolir les conditions d’exitence du monde du travail.



Chacun peut constater que le gouvernement de gauche se montre aussi peu disposé que son prédécesseur de droite à empêcher cela. Seule une mobilisation massive du monde du travail pourra le faire.



…ALORS VOUS AUSSI, vous êtes concerné. Tous les travailleurs de ce pays ont intérêt à s’unir contre les licenciements, les salaires en baisse et la dégradation des conditions de travail !

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article